6. Conclusion

Carcharodon megalodon a donc été découvert en 1843 par Jean-Louis Rodolphe Agassiz. Ce requin fascine par ses proportions impressionnantes : entre 15 et 30 mètres pour une masse de 50 à 120 tonnes.

Comme nous l’avons vu tout au long de cette étude, sa physiologie, sa classification taxonomique, sa disparition et sa survie sont à l’origine de très nombreux débats. On sait aujourd’hui qu’il possédait la morsure la plus puissante du règne animal avec une pression d’environ 20 tonnes, on sait également que malgré les débats, il est classifié dans le genre Carcharodon.

Malgré des preuves de sa survie actuelle, n’ayant pas de spécimen à étudier, la zoologie contemporaine considère le megalodon comme étant une espèce qui s’est éteinte il y a 1,6 millions d’années.

De nombreux débats continueront sur le sujet, car ce requin, le prédateur incontesté des océans, est à l’origine d’une fascination rarement atteinte ! Tant chez les scientifiques que chez les amateurs.

 

« Toute personne qui fait quelque chose a contre elle, ceux qui font la même chose, ceux qui font exactement le contraire et l’immense majorité de ceux qui sont d’autant plus critiques qu’ils ne font rien du tout. »

Citation d’Ernest Hemingway

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×